31 janvier 2011

BretagneLe dernier jour dans les mornes nous a emmenés découvrir de nouveaux paysages. Nous traversons des morceaux de Bretagne aux murets de pierres sèches et landes vertes. Seules les maisons, toujours en bois, dénotent au coin des chemins creux, ainsi, peut-être que les bananiers…

Les croix, devant les maisons, indiquent les vodouisants. Dieu est très présent ! Croix_vaudou

Au loin, des taches colorées qui s’agitent. Un marché. Pas grand-chose. Chacun est venu avec quelques choux, quelques poulets, quelques tiges de cane à sucre. Il n’y a ni boutique, ni étale. Tout est à terre. Tout est mobile et léger. Tout est tellement loin ! Des vendeuses de beignets profitent des estomacs creusés par les longues marches. On discute. On échange. On drague également.

Puis la redescente dans la plaine, les retrouvailles avec la chaleur humide de la côte, le goudron et ses autobus fous et colorés, ses rangées de tentes et de shelters.

Reconnaissance faite, nous attaquons à présent la préparation de l’évaluation en elle-même. Etant donné qu’il faut compter trois bonnes heures pour parcourir les 65 km qui séparent Petit Gôave de la zone de travail, nous allons installer un camp de base sur place. Une équipe de 15 enquêteurs va alors se relayer pour parcourir la zone pendant 10 jours et évaluer l’état de reconstruction des maisons, ainsi que les modalités pratiques de transport et de constructions des potentiels futurs shleters.

Mais sans électriCamioncité, sans commerces, sans ressources locales, il faut tout anticiper. Commencent alors 4 jours intensifs de recrutement et de formation du personnel, de rédaction et d’impression de tous les documents, du formulaire d’enquête de 6 pages, en 300 exemplaires, au planning de travail, en passant par les cartes et les listes de la population. Il faut également anticiper tous les aspects de la vie quotidienne, penser aux tentes et à la nourriture, aux trousses de secours et au téléphone satellitaire, aux GPS et aux appareils photos, à l’eau, aux lampes à pétrole… 15 personnes en autonomie pendant 10 jours, c’est complexe !

Dimanche bureau donc, entre la radio des gardiens et les chants de messe qui alternent avec les vocalises des coqs. La plage et l’eau turquoise des Caraïbes seront pour une autre fois !

Posté par LoinAilleurs à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Le dernier jour dans les mornes nous a emmenés

Nouveau commentaire