04 février 2011

TombesDans la nuit, les échanges politiques volent sous les étoiles. Les tentes des évaluateurs sont éteintes mais les voix virulentes ! L’Haïtien parle fort, vite, avec un débit saccadé. Il adore la joute verbale et les échanges orageux !

Il en a été de même lors des réunions de la journée avec la population. Que ce soit sous une charpente de bâches et de branchageVieuxs ou le toit en tôles rouillées d’une église, après la prière obligatoire et chantée, les échanges ont rapidement tourné à la pagaille générale.  L’Haïtien est fier et veut montrer qu’il a raison. Mais lorsqu’ils sont 300,  les échanges d’informations se transforment rapidement en un poulailler en furie. Tout le monde se lève. Tout le monde crie son avis. Tout le monde questionne, donne des réponses, propose des solutions, dresse des listes de doléance. Il est temps de se retirer en catimini…

Entre les réunions, 700 m de dénivelé et quelques heures de marche. Et même au rythme lent du piéton, l’Haïtien ne peut s’empêcher encore et encore de parler, de parler, de parler, d’une voix forte et rapide, sans interruption. Même essoufflé. Même avec un seau de 20 litres sur la tête.

Alors les paysages défilent lentement. Les mules, les chèvres, les vaches nous regardent passer en meuglant, en bêlant. Les enfants descendent à la source en se chamaillant. Les femmes rient et babillent en faisant la lessive, avant de tacheter Champ_de_chouxde couleurs les prés environnants. Les cultivateurs chantent en labourant les pentes sans arbre. Les passants nous interpellent de loin et crient leurs nouvelles sans se déplacer. Perché sur un muret, un pasteur armé d’un mégaphone invective tout le plateau de ses sermons enflammés. Toutes les mornes résonnent ainsi de vie et communiquent de loin en loin.

Les ondes des téléphones portables n’arrivent pas jusqu’à ces régions reculées et encaissées. Qu’à cela ne tienne, il reste encore et toujours la voix ! Et elle porte loin dans ces espaces d’air pur, déserts et sans obstacle.

Posté par LoinAilleurs à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dans la nuit, les échanges politiques volent sous

Nouveau commentaire